Ebénisterie en sièges

Exemple : une carcasse de siège à garnir


  • La stabilisation
    Toutes les pièces assemblées doivent être bien solidaires et sans jeu. Le démontage de ces assemblages imparfaits est incontournable. Ces parties (tenons, mortaises, chevilles, bois rapportés) sont nettoyées de leur colle ancienne.
    • Démontage des assemblages.
    • Nettoyage (ancienne colle) des parties assemblées (tenons, mortaises, chevilles, bois rapportés).
    •   • Collage à Blanc (assemblage des pièces avec les différents outils de pressage, sans colle) pour s’assurer du bon ajustage des pièces.
    • Collage définitif.
  • Les Eclats
    • collage–pressage de toutes les parties fendues.
  • Les greffes
    • Remplacement d’un manque de matière ou d’une partie abimée par une pièce de bois neuve. Collage-pressage.
    • travail de la pièce collée en forme.
  • Les taquets
    • Ce sont des pièces de bois dur qui sont fixés solidement aux montants des dossiers et supports d’accoudoirs, au niveau de la ceinture. Elles servent à la fixation de la garniture et du tissu.
    • Recollage ou restauration des taquets ou fabrication de taquets neufs et collage.
  • Pâte à bois
    • fabrication et pose de pâte à bois sur les feuillures endommagées (parties où sont fixées les toiles avec les semences (clous de tapissier).
  • Finition du bois apparent : finitions diverses
    • bois visible : patine du bois conservée ; nettoyage, teinte sur certaines parties, cire
    • bois mis à neuf : dégraissage, ponçage, teinte, cire ou vernis.
    • différentes finitions : peinture opaques, imitation matières, à effets, patine.